De Bodinat Bérengère

Autrice

press to zoom

press to zoom
1/1

Ma vie est un roman. J’ai grandi au paradis, pieds nus en Martinique, irradiée par la lumière, les parfums, les couleurs. Dès l’enfance j’ai été plongée dans le surnaturel, ma nounou martiniquaise lisait l’avenir dans les blancs d’œufs, ma grand-mère dans les cartes, ma petite école était hantée…


De retour en France, je découvre l’hiver, le froid. Exilée du soleil et de la douceur des iles, les livres me sauvent…


L’univers est contenu dans les livres. Je lis tout ce qui me tombe sous la main, les classiques, les sagas, les romans, les biographies. Les livres interdits. Et la nuit sous mes draps avec une lampe électrique.

Il me faut du rêve, de l’imaginaire, fan de Dune de Franck Herbert, de Jung, de toute la science fiction et du fantastique, entre Seignolle et Lovecraft, les Grands Initiés, la parapsychologie, les écoles de Mystères égyptiennes…


Un jour j’achète sur les quais à Paris un Petit Albert, un traité de sorcellerie dont je teste quelques recettes, ma mère le brûle dans la cheminée.


Je tombe malade, on m’envoie chez ma grand-mère dans le Berry, elle me raconte des histoires de sorcellerie, les cochons sur le toit de la grange de la ferme d’oncle Louis, les hordes de centaines de chats noirs escortant le traineau du docteur la nuit d’hiver dans les Vosges, le follet qui hante la Chassignolle.


Je parle aux libellules, aux grenouilles, aux oiseaux. Je remplis ma chambre de fleurs et dors la fenêtre ouverte à la pleine lune. Un oncle polytechnicien photographie les auras des plantes dans sa cave, un autre est sourcier, mon grand père médecin ne se sépare pas de son pendule, l’invisible se manifeste partout. Je découvre l’énergie du point zéro, la physique quantique, les alignements de planètes, les furies du soleil,  l’univers est génial : magie et science se rejoignent.

Je suis entourée de coïncidences, de rencontres étonnantes.

Rien ne m’est plus naturel que le surnaturel. Le plus étrange de l’étrange. Les ombres, les peurs, les profondeurs abyssales de la psyché, tout cela me fascine jusqu’au vertige.


Avant d’arriver à l’écriture, j’ai exercé trois métiers : d’abord la décoration rue Royale chez Jansen, avant de partir pendant deux ans pour la route des Indes en voiture, de Paris jusqu’au Tibet et en Asie, avec une bourse de la Fondation de l’Aventure remise par Paul Emile Victor.


Au retour de cette aventure, je commence un deuxième métier : directrice de casting pour la publicité et le cinéma pendant plus de dix ans. Puis un étrange destin me pousse vers un milieu aux antipodes de mes aspirations, où je me montre efficace mais étonnée : qu’est-ce que je fais là ? Pour quelle raison me retrouvais-je au cœur d’une chaîne de télévision, alors que je ne veux pas de télévision chez moi ?

Je dirige l’auto-promotion de la chaine TEVA, et j’en suis la voix pendant les quatre premières années de la chaine. Ensuite M6 me rattrape pour quelques années encore. Enfin je me libère des médias pour écrire, un projet de série française ambitieuse, le Treizième Cercle. Puis en 2011 un premier roman, Les Temps qui viennent…  Prix Révélation à la Forêt des Livres de Gonzague Saint Bris, nominé prix Plume de Glace 2012


Deux dates essentielles dans ma vie : 1984 – 2012.

1984 : le temps s’arrête, mon univers explose. Adrien, mon petit garçon s’est noyé, en mon absence. Il est parti, je dois comprendre ce qui se passe après la mort… un si long chemin. L’été 2012, poussée par des circonstances singulières, je repars dans le passé jusqu’à ce jour d’été où mon enfant a disparu, pour revivre ce qui fut une apocalypse et l’éclairer des témoignages de ma famille. C’est ainsi que jour après jour à travers les silences et les cristallisations du temps s’est écrit un récit. L’enquête est devenue un chemin initiatique : Les anges ne meurent jamais.

Conférences : 


2 conférences : « Un autre regard sur la mort » et « La guérison des âmes, un chemin entre deux dimensions ».


« Retirée du monde depuis deux ans pour me ressourcer après un grand changement de vie et de pays, j’ai été sollicitée pour venir à ce premier Festival Pachamama, dans les jardins d’Albertas, un lieu véritablement magique près de Marseille, pour un évènement qui va être magnifique de partage et de découvertes.


Dans notre époque de transition où les plus belles énergies de créativité et de reprise de notre souveraineté côtoient des énergies sombres de guerre et de haine, il est essentiel de se positionner, de faire le choix de notre âme.


Je vois autour de nous beaucoup de peurs et de douleurs, de peur de la mort surtout, aussi est-il important de regarder la mort autrement, comme une renaissance, un retour à la maison. Chacun d’entre nous a choisi avec courage de s’incarner pour vivre cette période terrible et pourtant magnifique, d’accomplir sa mission d’âme qui n’est autre que de nous reconnecter à notre source divine. Et tous sur notre chemin terrestre, nous avons des deuils à transformer en lumière, d’impossibles douleurs de la séparation à soigner et à transcender.


C’est mon propre cheminement que j’ai partagé dans « Les anges ne meurent jamais », récit sur la disparition de mon petit garçon Adrien, à quatre ans et demi. La plus grande douleur et la plus grande grâce dans ma vie, car il n’a cessé de m’accompagner et de me guider avec amour. Il m’a fait comprendre pourquoi certains enfants meurent si jeunes, quels sont les signes qu’ils envoient à leurs parents et à ceux qui les pleurent, et comment nous pouvons les aider dans leur vie de l’au-delà.


Ce récit a beaucoup aidé ceux qui sont dans la même douleur, et  qui ont simplement changé leur vision de la mort, qui l’ont « apprivoisée ».


Ce sera le sujet de ma première conférence, « Un autre regard sur la mort ».


La deuxième conférence « La guérison des âmes, un chemin entre deux dimensions » abordera un sujet tabou, vaste et passionnant, les interactions entre les défunts et nous. Ils peuvent veiller sur vous avec amour ou vous empoisonner la vie… J’ai rencontré ces défunts, et des entités diverses lorsque j’ai été guidée pour faire passer les défunts dans la lumière et soigner les vivants infiltrés par eux, qui sont très nombreux. Dans cette expérience extraordinaire, j’ai découvert combien nos choix de vie sur Terre conditionnent ce qui va nous advenir dans l’au-delà. Je vous partagerai les clés qui m’ont été transmises pour vous libérer des liens nocifs et vous retrouver en harmonie avec la vie. Le sujet de mon deuxième livre « Le Chemin oublié des âmes » qui n’est autre que le prolongement des « Anges ne meurent jamais ».


Bien sûr ces conférences sont liées à tout ce qui se passe aujourd’hui, j’essaierai de transmettre la lumière et le courage nécessaire pour affronter les temps de transition qui viennent et les grandes vagues de départs sans peur et dans notre souveraineté.


La compréhension du mouvement entre les mondes et de la vie qui se poursuit après la mort, est une certitude essentielle pour transcender tout ce que l’humanité va affronter.

Je vous dédicacerai mes livres avec joie, « Les anges ne meurent jamais » et « Le chemin oublié des âmes » dans l’espace des écrivains.


Dans la lumière du coeur.

Site internet : https://www.berengeredebodinat.com/

Email : Phenyxbdeb@gmail.com

Facebook : https://www.facebook.com/berengeredebodinat

Instagram : https://www.instagram.com/berengeredebodinat/

Pour ceux qui veulent en savoir plus : 

Lien vidéo sur son livre « Le chemin oublié des âmes » : 

https://www.youtube.com/watch?v=1LqfYASrKLc